Couleurs des oiseaux

Modérateur: Sylvana

Couleurs des oiseaux

Messagepar Sylvana » 19 Jan 2013, 17:40

Il convient de rappeler que la coloration des oiseaux est surtout due à des pigments (mélanines et carotenoïdes), mais aussi à la diffraction de la lumière dans les plumes chargées de mélanine qui provoque les iridescences (Cas du Paon bleu ou des colibris). Les teintes bleues sont ainsi normalement produites par un effet optique et non pas biochimique ; en pratique, la présence de cette teinte ne dépend que de la manière avec laquelle la lumière est réfléchie sur les plumes. C'est de cette manière que naissent les effets des plumages métalliques et bronzés.
Les multples nuances dépendent en final des quantités et concentrations en différentes substances colorantes et de l'existence de zones réfléchissantes de la lumière.
Leucisme ou albinisme partiel ?
Certains observateurs préfèrent réserver le terme d'albinos aux oiseaux entièrement dépigmentés (avec les yeux rouges et parties nues du corps rosées), du fait de l'absence de la synthèse de la tyrosinase. Ils ne reconnaissent pas la notion d'albinisme partiel, qu'ils regroupent sous le vocable de leucisme.
Avatar de l’utilisateur
Sylvana
Administrateur
 
Message(s) : 571
Inscrit(e) le : 25 Jan 2012, 15:40
Localisation : Savoie

Re: Couleurs des oiseaux

Messagepar Sylvana » 19 Jan 2013, 17:41

Origine génétique

Chez les Merles noirs (Turdus merula), on observe assez souvent des individus (presque toujours des mâles) avec diverses parties du corps tachées de blanc. Ce caractère lié au sexe et certaines descendances d'individus leuciques laissent supposer une origine génétique.
Le rôle de l'inhibition du gène responsable de la synthèse de la tyrosinase sur l'albinisme a été démontré.
Par ailleurs, on a fait une observation intéressante qui privilégie l'hypothèse d'un dysfonctionnement des gènes dans l'apparition de ce défaut : parmi les Hirondelles rustiques (Hirundo rustica) de la région de Tchernobyl en Ukraine, 13 % d'entre elles présentent des taches blanches. Il a été démontré que celles-ci étaient dues à une mutation génétique provoquée par le rayonnement nucléaire consécutif à la catastrophe nucléaire de 1995.
Avatar de l’utilisateur
Sylvana
Administrateur
 
Message(s) : 571
Inscrit(e) le : 25 Jan 2012, 15:40
Localisation : Savoie

Re: Couleurs des oiseaux

Messagepar Sylvana » 19 Jan 2013, 17:41

Origine alimentaire
Moineaux domestiques (Passer domesticus) normal et leucique. Les passereaux sont "souvent" touchés. Photographie : Bob Talbot
L'hypothèse alimentaire a été développée par plusieurs auteurs. L'idée de base est que la moindre privation alimentaire au moment de la pousse des plumes provoque une "trace de faim" sur les plumes, souvent soulignée par une zone blanche de largeur proportionnelle à la durée de la privation. Cette privation peut être quantitative ou qualitative ou être provoquée par la présence de certains produits chimiques, ce qui entraîne une baisse de la pression sanguine et donc une mauvaise arrivée de sang dans le follicule en croissance.
Cette explication explique la symétrie observée dans les marques, ainsi que leur aspect : chez les jeunes, chez lesquels les rémiges poussent à peu près en même temps, une bande alaire blanche continue apparaît, tandis que chez les adultes, pur qui la mue est étalée sur beaucoup plus de temps, seules quelques plumes sont touchées (si la privation est de courte durée).
Il faut signaler que le lien entre trace de faim et privation de nourriture est remis en cause par certains auteurs. Ils trouvent cependant un lien entre une sous-nutrition et l'apparition de zones blanches sur les ailes et manque de barbes sur les rémiges.
Des chercheurs ont démontré que la carence en lysine, un acide aminé, se traduit par une croissance générale nettement plus faible et la présence de plumes blanches ou de barres alaires blanches semblables à celles observées dans la nature. Le rajout de lysine dans l'alimentation des oiseaux concernés empêche l'apparition de dépigmentation.
Un déficit important de l'activité (mais pas forcément de la quantité) de la tyrosinase, enzyme responsable de la fabrication de la mélanine, dans les plumes des oiseaux carencés en lysine, a ainsi été constaté.
Avatar de l’utilisateur
Sylvana
Administrateur
 
Message(s) : 571
Inscrit(e) le : 25 Jan 2012, 15:40
Localisation : Savoie

Re: Couleurs des oiseaux

Messagepar Sylvana » 19 Jan 2013, 17:43

Toutes les familles sont touchées
Goéland argenté (Larus argentatus) leucique (ou partiellement albinos?) : une confusion avec un Goéland bourgmestre (Larus hyperboreus) est facile.
Photographie : Olivier Cousson
Albinisme et leucisme concernent toutes les familles d'oiseaux, mais à des degrés divers.
ainsi, certaines d'entre elles sont particulièrement "touchées", comme les anatidés ou les rallidés. L'albinisme est d'ailleurs favorisé dans les élevages (cas du Cygne tuberculé mutant albinos immutabilis, dont le plumage est entièrement blanc même chez les poussins et les juvéniles) : la fréquence élevée de reproduction entre des individus apparentés augmente l'apparition de des mutations. On rencontre aussi un taux assez élevé d'oiseaux leuciques ou albinos chez les passereaux. Par contre, chez les rapaces, ces phénomènes sont rares.
Avatar de l’utilisateur
Sylvana
Administrateur
 
Message(s) : 571
Inscrit(e) le : 25 Jan 2012, 15:40
Localisation : Savoie


Retour vers oiseaux, perroquets et autres

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron