Coopération

faire en sorte que vivre ensemble se passe bien

Modérateur: Sylvana

Coopération

Messagepar Sylvana » 06 Nov 2012, 10:47

http://www.exeter.ac.uk/news/featuredne ... 37_en.html

Aider la famille est un élément clé pour les oiseaux sociaux
Les oiseaux sociaux qui renoncent à l'élevage pour aider à élever la progéniture des autres membres du groupe sont beaucoup plus susceptibles de soins pour leurs propres parents proches que pour les parents plus éloignes, à prouve une nouvelle étude.
La recherche, par une équipe internationale, y compris l'Université de Exeter scientifique pourrait donner des indices sur les origines de la coopération dans les espèces sociales, y compris les humains.
L'étude a porté sur la pie grieche, une espèce très sociale de l'Outback australien qui ressemble aux étourneaux pour la taille du corps. L'équipe a constaté que ces oiseaux travaillent beaucoup plus pour s'occuper de leurs frères et sœurs que les jeunes, membres d'un groupe moins lié.
Les résultats, publiés dans la revue Actes de la Royal Society B, fournissent de nouveaux aperçus pour comprendre pourquoi certains individus coopèrent les uns avec les autres pour le bien commun plutôt que de poursuivre leur propre agenda égoïste de reproduction.
Dr Andy Russell, de l'Université de Exeter Centre pour l'écologie et la conservation au campus de Cornwall a dit: «Les êtres humains vivent dans des sociétés coopératives, où les individus prennent soin des membres de famille et d autres membres de la communauté. Nos résultats suggèrent que l'évolution de la coopération pourrait avoir commencé pour aider les parents à élever leurs frères et sœurs, et seulement en dernier lieu, que les sociétés ont évolué, la coopération entre les membres de différentes familles devienne monnaie courante.
«Notre étude apporte un éclairage nouveau sur l'évolution de la coopération et suggère qu'elle commence dans la famille."
«La coopération est un puzzle évolutif majeur», a déclaré le Dr Lucy Browning de l'Université de New South Wales et de l'Université de Cambridge, qui a dirigé l'étude et est chercheur post-doctoral à l'UNSW
"Une idée est qu'en aidant les parents avec qui ils partagent l'ADN, ils peuvent transmettre leurs gènes indirectement, mais de tester cette idée chez les oiseaux et les mammifères s'est avéré étonnamment difficile. Une autre théorie est que cette coopération est en fait égoïste parce que dans le groupe-vivant d espèces comme les pies grieches. les individus peuvent améliorer leur propre bien-être en les aidant à agrandir leur groupe, indépendamment des liens familiaux.
«Le fait que les pies préférentiellement aident les membres de la famille, c est vraisemblable que la promotion de la réussite des parents est la raison pour laquelle ils coopèrent."
Les pies grieche vivent en groupes dans lesquels la plupart des membres aident à prendre soin des jeunes poussins dans le nid, bien que n'étant pas les parents eux-mêmes. Mais comme toute activité d'équipe, certains individus font une grosse part du travail, tandis que d'autres ne font rien du tout.
L'étude s'est déroulée entre 2006 et 2008, avec des oiseaux étant équipés de transpondeurs radio minuscules, comme les puces d'identité pour animaux de compagnie, chaque fois qu'un individu a visité le nid pour nourrir les poussins, il a été détecte
«Nous avons voulu aller au fond des raisons pour lesquelles certaines« aides »ont été si laborieuse tandis que d'autres étaient apparemment si paresseux», a poursuivi le Dr Browning. "Nous avons constaté que durant l aide pour s'occuper de leurs frères et sœurs, ils se nourrissent eux trois fois plus souvent que quand ils ne sont pas liés. En d'autres termes, ils sont beaucoup plus «performant» quand ils s'occupaient de la famille ".
Avatar de l’utilisateur
Sylvana
Administrateur
 
Message(s) : 571
Inscrit(e) le : 25 Jan 2012, 15:40
Localisation : Savoie

Retour vers comportement des oiseaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron